Viandes

La consommation de Porc étant prohibée au Maroc comme dans tous les pays islamique, l’agneau et le bœuf sont les viandes les plus appréciée. Notons la fête de l’Aïd en Adha ou l’on sacrifie un mouton dans le respect absolu du rituel musulman.

Parmi les recettes à base de viande, le plat Marocain le plus original est sans aucun doute la Tanjia. Cette fameuse spécialité d’origine de Marrakech se présente sous l’aspect d’un plat en argile posé directement sur un petit barbecue appelé Canoun.

Autrefois les ménagères Marocaine faisaient cuire leur Tanjia dans le four collectif du boulanger. Elles fermaient la Tangia avec un rouleau de pate à pain sur le quel elles gravaient leurs initiales ou faisaient un petit dessin afin de reconnaître facilement leur plat au milieu des autres. La cuisson durait de longues heures.

Aujourd’hui elles n’utilisent que des marmites, et les Tanjias colorées ne servent plus qu’à la décoration. Son goût est vraiment délectable et j’ai rarement vu des Européens ne pas redemander après avoir dégusté la première assiette servie.

Notons le Méchoui, le fameux plat traditionnel présent souvent pour les célébrations de famille. Habituellement préparée avec un agneau cuit dans un four de terre profond sur le charbon. Parfois, vous obtenez aussi des Méchoui en utilisant un gril posé sue les braises d’un feu de charbon de bous on faisant tourner l’agneau plusieurs fois.

Les abats (Foie de génisse, cœur de bœuf, le gros intestin, rognons, cervelle, foie) sont également très utilisés et apprécié par les Marocains. On les considère souvent comme les parents pauvres de la viande. Il est préférable de couper les rognons en tranches et de les faire mariner un quart d’heure dans du citron et du sel pour neutraliser l’odeur. Les abats se font en grillades en brochettes roulés dans de la graisse sur feu de charbon (Boulfaf).

Les pieds de bœuf (kaarins) sont passés à la flamme afin de bruler les poils qui l’entourent, puis il est gratté est nettoyé. Les ménagères Marocaines ont le dons de cuire une succulente recette à base de pieds de bœuf et de poids chiche qu’elles laissent mijoter au feu du bois très doux toute une nuit, et qui peu se déguster salée ou sucrée.

Dans plusieurs tajines ou couscous, la joue de bœuf remplace avantageusement la viande, elle est même recommandée pour les couscous à base d’orge (Balboula).

Retrouvez les recettes de Viandes sur Cuisine Marocaine :

Facebook

Google Plus