Kaak el warka

(3 votes)
5 3 Kaak el warka
  • Plat pour :6 personnes
  • Préparation :1:10
  • Cuisson :0:20
  • Difficulté :compliqué
  Imprimer

Ingrédients

Préparation

Dans une casserole à fond épais faire fondre le beurre à feu doux, clarifier le beurre en supprimant le petit lait.

Dans un récipient, mettre la farine, pratiquer la fontaine, placer le sel, verser juste une cuillerée à soupe d'eau fraîche et le beurre clarifié, travailler au centre le beurre et l'eau en pommade, et faire tomber la farine petit à petit tout en rassemblant du bout des doigts pour obtenir une pâte friable et souple, incorporer au fur et à mesure le reste de l'eau fraîche, et travailler la pâte jusqu'à ce qu'elle devienne bien blanche souple et élastique et ne colle pas. Laissez reposer la pâte 1 heure.

Dans un autre récipient préparer la farce en mélangeant intimement les amandes en poudre, le sucre, les jaunes d'oeufs, l'huile, la cardamome (el hil), rassembler la farce d'amandes.

Reprendre la pâte à kaak, la fraiser avec les paumes des mains. Façonner la pâte en un long boudin, découpez en morceaux, saisir un morceau de pâte l'étaler finement à l'aide d'un rouleau à pâtisserie sur un plan de travail saupoudré préalablement de maïzena. La pâte doit être fine et transparente.

Découper des rectangles de 18cm de longueur, placer un cordon de farce au début de la feuille, enfermer la farce en roulant 3 fois la pâte sur elle même, couper au bas, souder les extrémités en mouillant les bords avec de l'eau..

Disposez au fur et à mesure les gâteaux sur une plaque graissée et enfarinée, gardez 30 min. au repos les gâteaux avant de les enfourner.

Cuire les gâteaux au four doux 150°C pendant 20min, les gâteaux vont blanchir à la cuisson et revêtir une belle couleur blonde.

Une fois cuits, les disposer joliment dans un plat, les badigeonner à l'aide d'un pinceau imbibé légèrement de miel, et juste sur une partie du kaak décorer avec un peu d'amandes grillées et concassées.

Remarque(s)

Gâteau Tunisien. De délicieux anneaux feuilletés, fourrés aux amandes. J'ai apprécié particulièrement ce gâteau si fin et tellement exquis. Une version plus ancienne de kaak el warka, voulait qu'une fois la pâte rassemblée en pâton, elle était trempée dans de l'eau bouillante rapidement et pétrit vivement, 2 ou 3 fois successivement, cette façon avait pour but de donner à la pâte une sorte de feuilletage très fin. Généralement ces gâteaux sont cuits entre deux plaques pour éviter la coloration.

Vous aimerez aussi

Ajouter un commentaire

 Effacer
Ecrire la première lettre du mot recette.

Chaine Youtube



Facebook

Instagram

Cuisine marocaine sur Instagram

Google Plus