Classiques de cuisine Algérienne

Classiques de cuisine Algérienne

La cuisine Algérienne est très riche de part la production de la terre et mer. La cuisine algérienne offre une composante de plats et de mets variés selon les régions et selon les saisons. Cette cuisine qui fait appel à de nombreux produits, reste tout de même celle des céréales depuis toujours produits avec abondance dans le pays.

Les plats sont censés mettre en valeur la saveur de l'ingrédient principal et non la masquer sous des sauces et des épices. Herbes et épices d'ailleurs sont utilisées avec parcimonie et grande originalité.

Voila quelques classique de la cuisine Algériennes:

Mtaouem :

Morceaux de viande d'agneau à faire revenir dans un mélange beurre-huile avec de l'oignon, du sel, du poivre et de la cannelle et cuite ensuite dans un 1/2 litre d'eau avec du cumin, de l'ail, des amandes et des boulettes de viande hachée parfumée à la cannelle et à l'anis.

Sfiriya:

Morceaux de viande ou de poulet cuits avec de l'oignon, du sel, du poivre de la cannelle et servis avec des boulettes de pain mélangé à du gruyère, du poivre, de la cannelle, du sel, de la levure et des oeufs et frites dans de l'huile chaude.

Melfouf :

Petits dés de viande de foie de mouton de coeur et de rognons enroulés dans de la crépine et grillés sur un << canoun>> rempli de charbon. Les Légumes : Les variétés de légumes existant en Algérie : Aubergines, poireaux, fenouil, épinards, petits pois, poivrons, choux-fleurs, fèves, courgettes, cardes ... donnent lieu à la préparation de mets délectables ou tadjines .

Bourek :

C'est une pâte feuilletée spéciale enveloppant une farce de viande mélangée d'oignons et d'oeufs frits et roulée en forme de cigare. Le Bourek est une spécialité essentiellement algéroise.

Méchoui :

Déguster un méchoui, c'est tellement délicieux et sympathique ! Sa préparation est tout un rite. Mouton que l'on fait rôtir en plein air pendant des heures au-dessus des braises, et que l'on enduit sans cesse de beurre pour lui donner sa couleur dorée. Une fois cuit, le mouton est retiré de la broche puis présenté aux convives sur un plateau de cuivre. Chacun arrache alors avec les doigts des morceaux de viande fondante.

Lham lahlou:

C'est un mets délectable où les gourmets apprécieront la viande de mouton mêlée aux pruneaux secs dans une sauce au beurre douce d'où s'échappe un parfum de cannelle et de l'eau de fleur d'oranger.

Dolma :

Légumes variés farcis à la viande, fortement aromatisés, riches en épices, et longuement mijotés dans une sauce beurrée. Plat succulent.

Chakchouka :

Plat de poivrons et de tomates grillés, mijotés dans une sauce faite d'ail, d'oignons, de poivre rouge et d'huile. Selon les régions, on y ajoute un ou deux oeufs. C'est un mets appétissant à l'arôme particulièrement fin.

Chtitha Djadj :

Poulet en sauce que l'on fait revenir dans de l'huile et du beurre avec du poivre noir, de la cannelle, du sel et de l'oignon haché, on y ajoute de l'eau, des pois chiches ou des amandes. Plat qui se prépare également avec de la viande d'agneau ou de veau.

Echbah Essefra Khoubza :

Délice aux amandes, viande avec du sucre, du smen (beurre salé), de l'eau de fleur d'oranger et de la cannelle, cuite dans de l'eau et ensuite dorée au four avec des oeufs et du sucre, de la levure, des amandes et de l'amidon pulvérisé.

Chaine Youtube



Facebook

Instagram

Cuisine marocaine sur Instagram

Google Plus